Coronavirus : faire la fête malgré tout

Coronavirus

[Lu sur le Net] Actuellement au pic de l’épidémie de Coronavirus COVID-19 qui la touche depuis plusieurs semaines (plus de 80 000 personnes infectées), une partie de la population chinoise subit des mesures de quarantaines strictes et est contrainte de rester enfermée dans leurs domiciles.

Au-delà de la situation des personnes, ce sont tous les secteurs d’activité du pays (mines, usines, transports, construction, etc.) qui sont concernés y compris l’industrie musicale, qui se tourne désormais vers le streaming en direct sur Internet pour continuer à « faire la fête » malgré tout. Le nombre impressionnant d’initiatives musicales mentionnées dans l’article d’Uzbek & Rica illustre parfaitement ce mouvement, ce besoin. Tous les réseaux sociaux « locaux » comme TikTok, BiliBili et même Facebook (via les VPNs) sont d’ailleurs mobilisés pour relayer les concerts et autre « coronavirus rooms » diffusés en direct par les internautes. Les commentaires et échanges en direct n’y ont jamais été aussi nombreux, tel un immense chahut numérique. Ainsi, faut-il voir ce besoin d’interactivité en ligne comme la principale conséquence du confinement général. Cet accroissement considérable du dialogue en ligne nous rappelle que les outils de discussion ne sont pas que de simples palliatifs à une solitude forcée du moment, mais peuvent aussi être des recours pour renforcer le lien social entre les individus.

En savoir plus grâce à Uzbek & Rica

Partager ce contenu :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *